POUR COLLECTIONNER LES TIMBRES SOYEZ MALIN : L’ŒIL DE L’EXPERT !

POUR COLLECTIONNER LES TIMBRES SOYEZ MALIN : L’ŒIL DE L’EXPERT !

Avant toutes choses, il est nécessaire de rappeler que collectionner est un acte de passion. C’est une chose que l’on devrait tous avoir à l’esprit quand on collectionne : se faire plaisir !

La philatélie est histoire de passion et d’amour pour le timbre et ses associés postaux. On collectionne donc le timbre pour le plaisir ! Ne perdez jamais ce point de vue qui doit demeurer la clef de voute de votre processus et cheminement de collectionneur que vous soyez collectionneur averti - aguerri ou collectionneur amateur du dimanche. La collection c’est donc une affaire de plaisir. Et collectionner pour son plaisir a du sens tout autant que de collectionner pour investir dans le temps. La philatélie doit rester un loisir. Mais comment collectionner les timbres ? Ou plutôt comment collectionner malin ? Quelles sont les clefs de la philatélie sans se ruiner ? Peut-on envisager faire de la philatélie investie sans forcément  viser les pièces les plus chères qui pour une majorité s’avère inaccessible? Pas besoin de dépenser des millions pour collectionner comme ce n’est pas nécessaire de viser uniquement les grosses cotations ou les raretés pour dirons-nous collectionner de manière intelligente…

Focus sur la manière de collectionner : voici quelques règles qui sauront faire la différence le jour où vous souhaiterez vous séparer de votre collection pour la vendre ou pour la léguer à l’un de vos proches. C’est l’heure de l’œil de l’expert !

Il y a différentes manières d’aborder la collection comme il y a différentes manières de collectionner dans un but de placer et d’investir. Vous pouvez vous centrer sur la philatélie classique et semi-moderne, réduire votre champs d’investigation sur les timbres dont les cotes sont les plus élevées et sur les timbres dont les émissions sont les plus rares, rechercher les variétés ou encore le matériel d’impression de l’époque pour les passionnés d’objets qui veulent pousser encore plus loin la collection. Vous trouverez à ce sujet un nombre important d’articles et notamment certains rédigés par les plus grands de la philatélie internationale. Notre objectif n’est pas de pousser plus avant cette partie du sujet, grand nombre de nos confrères l’ont fait et si bien par ailleurs. Il suffit de lire un Calves, Roumet, Brun pour comprendre la qualité de leur analyse et de leur conseil.

Revenons sur le principe même et fondamental de la philatélie qui est de collectionner pour le plaisir de la collection et pour l’amour du timbre. Existerait-il une philatélie désintéressée… mais investie ? On peut effectivement très bien associer le plaisir de la collection et l’investissement pour les petits portefeuilles. Poussons plus loin la réflexion. Voici quelques règles à avoir en tête lorsque vous effectuerez vos prochains achats ou lorsque vous reprendrez votre collection. Des règles fondamentales mais qui donneront à votre collection une plus-value indéniable par la suite. Prêt ? Alors, on y va. Les règles sont très simples, si simples que vous vous demanderez pourquoi personne n’a vraiment écrit à ce sujet.

L’homogénéité de la collection de timbres

Cela peut paraitre évident quand on y pense mais c’est un essentiel. Et s’il y a une chose à retenir ce serait bien celle-ci. Plus votre collection de timbres sera homogène plus elle se vendra facilement et plus elle prendra de la valeur dans le temps. L’homogénéité d’une collection s’envisage au sens large du terme. Ce sera l’homogénéité dans la qualité globale, dans la qualité postale, dans le temps, dans les pays émetteurs d’origine, dans les émissions et leurs types….Une collection est un ensemble qui se doit d’être cohérent.

S’il n’y a pas vraiment de règles d’or dans la manière d’aborder la collection ou de collectionner, chacun de nous partant de son propre point de vue, il y a toutefois des principes qui sauront vous rendre plus à l’aise dans vos acquisitions et qui nous l’espérons vous permettrons d’avoir les clefs fondamentales pour réaliser votre collection. C’est toujours dans ce souci d’homogénéité que nous vous conseillons d’éviter certains actes qui pourraient s’avérer préjudiciables. Voici donc nos conseils. Tout d’abord, essayez toujours d’avoir une qualité générale qui forme une continuité. Collectionnez des timbres qui ont une qualité similaire. Effectivement, il vaut mieux constituer un tout logique plutôt que de se retrouver avec toutes sortes de qualité qui rendrait votre collection quasi invendable ou lui ferait perdre de sa valeur globale. Il en va de même pour la qualité postale. Il serait tout à fait dommageable de collectionner les timbres sans se soucier de leur qualité postale qu’ils soient neufs sans charnière, neufs avec charnière ou encore oblitérés avec ou sans gomme, oblitérés 1er jour…etc. Il vaut mieux une collection de timbres uniquement de neufs avec charnière plutôt qu’une collection composée de qualités postales diverses et variées. Bien sûr si vous pouvez vous le permettre, une collection de timbres neufs sans charnière avec des gommes luxes, signés voir certifiés pour les plus cotés se veut un atout indéniable à la vente. Il s’agit d’un idéal mais tout le monde ne peut pas forcément se constituer ce genre de collection. C’est pourquoi, là encore l’homogénéité aura le dernier mot. Préférez une qualité postale plutôt que de vous retrouver avec un ensemble complètement disparate et hétérogène. Il est un autre point mais qui a aussi toute son importance. Il s’agit de la cohérence dans le temps et dans les émissions d’origine. C’est là qu’il vous faudra être malin ! Collectionnez par période et par pays d’émission. C’est là que réside la fibre astucieuse. Fixez-vous une période et une zone géographique. Il vous sera d’une part beaucoup plus facile de vous centrer sur une chronologie établie et sur un lieu pour le rendre homogène. Et d’autre part il vous sera plus accessible de compléter et de rendre cohérent cet ensemble. Vous pouvez par exemple très bien collectionnez uniquement les classiques des pays d’Europe de l’Est ou les classiques français, les timbres modernes allemands, les timbres issus des anciennes colonies ou ceux des pays outre-mer, les timbres de la République Populaire de Chine …etc. Il y a de multiples possibilités qui s’offrent à vous. Dans tous les cas, pensez toujours à votre collection comme un tout. Rendez le logique et continu. Evitez les disparités à tout prix même si parfois vous pourriez être tenté d’en faire autrement pour des raisons de coût. Il vaut mieux laisser une absence plutôt que de vouloir absolument remplir un manque coûte que coûte au détriment de la qualité générale ou postale. Et rassurez-vous ! Tout le monde ne possède pas un vermillon ou bleu de prusse dans sa collection pour celui qui collectionne les timbres français.

N’hésitez pas non plus à vous spécialiser pour performer et donner une valeur ajoutée à votre passion. Se spécialiser sur une période, sur un type d’émission ou sur un pays prend tout son sens dès lors que vous gardez à l’esprit votre cohérence. Vous pourrez très bien collectionner différentes périodes sur un pays pour en constituer des ensembles différents mais qui resteront homogènes.  Prenons un exemple. Formons une collection de timbres italiens à petit budget en constituant 3 ensembles : les timbres dits classiques émis par les divers duchés italiens en oblitérés, les timbres dits semi-modernes en neufs avec charnière et les modernes tous en neufs sans charnière. Cela vous donnera 3 ensembles distincts. Les atouts ? Acquérir et compléter une collection sans pour autant se frustrer ou en accepter les absences ! Ce sera fonction de votre portefeuille évidemment !

Chronologique ou thématique…. Quel collectionneur de timbres être ?

Que penser du temps d’émission ? Que penser des thèmes ? C’est surtout une question de goût. Il n’y a pas de dictat mais des nuances et subtilités.

Certains ne jurent que par la chronologie. Il s’agit de ceux-là même qui vous diront qu’il faut absolument collectionner de manière chronologique, que ce serait même la seule façon de rendre évident et harmonieux un bien philatélique pour mieux le vendre par la suite. Alors vrai ou faux ?! Ce n’est pas si binaire et évident. C’est en partie vrai. Oui, la chronologie fonctionne et donne de l’attrait à la revente mais dans certains cas. Vous effectuez une collection de France. Collectionner chronologiquement à tout son sens et sera même fortement conseillé. Vous collectionnez les timbres allemands. Et bien là ça se complique. L’Allemagne ayant subie de nombreuses manipulations territoriales au cours de son histoire et notamment du 20ème siècle, il vous sera peut-être plus difficile de constituer une collection chronologique. Il vous faudra spécifier les temps historiques et géopolitiques pour pouvoir embrasser au sens large l’Allemagne et espérer en composer une collection exhaustive. Sinon vous aurez le choix de segmenter les périodes de l’histoire et de vous faciliter la vie en voyant l’Allemagne d’un autre point de vue, un angle qui sera le vôtre : les grands duchés, le Reich, la période quadripartite post 1939-1945, Berlin, la RDA, la RFA, l’Allemagne Moderne ou l’Allemagne dite Fédérale réunissant à la fois la période RFA et Moderne…etc. Vous collectionnez par types d’émission par exemple les types Sage, la chronologie fonctionne mais vous serez très certainement amenés à partitionner par pays au risque de vous retrouver avec des dates d’émission qui se suivent mais dont les pays émetteurs se trouveraient pêle mêle. La  chronologie ne fonctionne bien que si vous vous fixez sur un pays émetteur d’origine sinon cela devient plus compliqué… mais pas insurmontable. Il vous suffira juste d’y ajouter un second niveau de hiérarchisation si vous voulez vous y retrouver mais surtout y apporter un sens. Là encore pensez homogénéité et cohérence, c’est la clef.

Et la thématique dans tout ça ? Même si le style de classement chronologique prévaut au sein d’une majorité de collections et de collectionneurs, il ne faudrait pas pour autant en bouder la thématique qui aurait tendance à nous surprendre. On entend toutes sortes de choses sur la thématique… surtout restez méfiants à ce sujet. Car la thématique peut révéler certaines pépites et thèmes porteurs. Ne vous fiez donc pas trop à ce que vous pourrez lire ou entendre sur ce genre de classement. La thématique fonctionne et même très bien pour certains thèmes ! Nous remarquons et enregistrons un attrait grandissant pour le sport comme les jeux olympiques, le football,  les coupes du monde, les transports comme l’aviation, le ferroviaire, le maritime, les personnages célèbres (célébrités, personnages historiques et politiques), Noël et les vœux,  l’art au sens le plus exhaustif possible (peinture, sculpture, photographie, arts plastiques, arts visuels, arts sonores, arts graphiques, design,  street art, land art, arts institutionnels, artisanats et savoir-faire…), le patrimoine et la culture, l’espace et l’univers, la mythologie, la religion… Vous comprendrez qu’au-delà de la faune et de la flore, de multiples thèmes peuvent exister selon le profil de collectionneur que vous serez. Sachez que la collection thématique s’appréciera d’autant plus que votre thème sera précis et spécifique. Vous voulez réaliser une collection sur les animaux ? Très bien mais un conseil choisissez votre animal : les félins, les reptiles, la faune aquatique… Autorisez-vous de sortir des sentiers battus. A coup sûr, votre collection prendra en valeur du fait de sa rareté et de sa spécificité.

Une mission : se spécialiser !

Il est des règles comme celles-ci qui sont immuables. Spécialisez-vous ! Ce n’est certainement pas la première fois qu’on vous le dit mais aussi parce que c’est une vérité qui demeure et qui match ! Pour collectionner vous aurez des choix indénombrables à faire mais gardez toujours en tête que plus vous vous spécialiserez plus votre collection prendra de la valeur et ce durablement dans le temps. Concrètement comment fait-on pour se spécialiser ? Sans reprendre ce qui a été dit plus haut, complétons et poussons plus avant la question. Se spécialiser peut prendre différentes formes. Toutes auront un attrait et intérêt dans le temps. Un collectionneur qui se spécialise c’est un collectionneur qui à coup sûr enrichira sa collection.

Les formes sont diverses. En voici quelques exemples comme se recentrer sur une période historique, sur un pays d’émission voir parfois même les deux, s’axer sur une zone géopolitique, viser une émission particulière ou un type particulier, se concentrer sur des oblitérations ou marquages spécifiques (on se rapprochera de la marcophilie dans ce cas), rechercher certains types d’oblitérations (cachets à date, losanges, gros points…), prospecter les variétés ou erreurs postales, les timbres non-émis ou encore les essais d’impression, collectionner une ou plusieurs fins de catalogue (poste aérienne, préoblitérés, timbres de service, timbres taxe, timbres pour colis postaux et non postaux…), s’exercer par le format en ne collectionnant que les blocs, les feuilles, les carnets, les épreuves ou les  feuillets mais attention cette façon de collectionner reste toutefois assez couteuse…

Vous l’aurez compris aisément il n’y pas une spécialisation. Elle peut être plurielle et agréablement conjuguée. A vous de faire votre choix mais gare à être précis. Optez pour la spécificité et la rareté dès que l’occasion s’en présente. Pensez toujours à faire la différence en vous rendant particulier à l’image de l’expert œuvrant sur son domaine de prédilection pour donner à votre collection ce quelque chose d’unique et authentique.

La philatélie moderne... Que faut-il en penser ?

Il y a une philatélie accessible par rapport à la philatélie classique et ancienne qui est la philatélie moderne mais attention tout de même à éviter certains pièges. En effet, La Poste s’étant tellement diversifiée dans ses émissions - et ceci est d’autant plus vrai à partir des années en euros - qu’aujourd’hui il vous faudra pratiquement un album entier sinon plus pour vous constituer une année complète d’émissions postales. Autant vous le dire de suite, ça peut-être vite très couteux si vous envisagez la collection sous cet angle. Une réflexion se pose immédiatement. Pourquoi ne pas détourner cette prolifération de tirages à notre avantage et profiter de cette diversité proposée pour justement se spécialiser.

La philatélie moderne peut avoir un réel intérêt et un atout considérable si vous collectionnez par type ou par format. Précisons… il s’agirait de collectionner par exemple les blocs souvenirs, les émissions communes ou tous ce qui est de l’ordre des pochettes philatéliques. Vous pourriez vous spécialiser dans les carnets, les éditions dites Collector, les timbres MTAM - Mon Timbre à Moi – qui sont édités grâce au service de personnalisation en ligne mis en place par la Poste et plus généralement l’ensemble des autoadhésifs. Porteurs aussi sont les timbres personnalisés et leurs vignettes logotypées en vous conseillant d’opter davantage pour celles qui ont été personnalisées par une entreprise ou un organisme privé. Les feuillets CNEP-FFAP et leurs déclinaisons, les feuilles entières autoadhésives ou non, les blocs, les feuillets et petites feuilles sont également des possibles de collection accessibles et appréciables.

Ce sont donc autant de champs d’investigation pour votre collection qui s’avèrent être assez prometteurs et qui nous devons le dire ont le vent en poupe pour ce qui est de la philatélie moderne. Alors pourquoi s’en passer ? La clef réside comme vous l’aurez compris dans cette manière très  ciblée de collectionner. La spécificité demeure une fois de plus. En suivant ces quelques conseils, vous serez certains de constituer une collection investie et des plus particulières évidemment qui saura faire la différence plus tard si vous engagez de vous en séparer.

Ce qu'il faut retenir pour collectionner les timbres

S’il y a peut-être une chose essentielle à retenir c’est bien le plaisir de collectionner et que doit procurer la collection. Oui, faites-vous plaisir avant tout ! C’est une clef qui vous appartient et qui vous est propre. Partant de là, le reste deviendrait presque anecdotique, de l’ordre du conseil afin de vous aiguiller au mieux ou vous aider dans votre process de collectionneur philatélique en marche… Si vous nous avez suivis jusqu’ici, vous avez certainement compris que tout réside dans l’homogénéité. C’est au centre de tout. C’est ce qui doit vous guider pas à pas. N’oubliez pas de vous spécialiser un maximum. En faisant ce choix, vous doterez votre collection d’un caractère unique et vous la rendrez ainsi d’autant plus authentique. Le sens apporter à l’ensemble ainsi que les spécificités pour lesquelles vous aurez optées vous permettront de vous constituer une collection cohérente et de vous assurer un plaisir « investi » !

Petites astuces et vigilances d’archivage : Ne jamais placer votre collection dans une cave ou un grenier mais toujours dans une pièce tempérée et à hydrométrie équilibrée. Le timbre c’est comme le chocolat ! Il est bien à 20°C.

Related Posts:

Laisser un commentaire

* Nom:
* E-mail: (Non publié)
   Site Web: (URL du site avechttp://)
* Commentaire:
Code de type
*